Un aliment du futur, âgé de 3.5 milliards d'années !

Nous la connaissons en Europe depuis seulement une cinquantaine d'années, mais la spiruline a eu tout le temps de nous observer ...

Classée par convenance parmi les microalgues, elle n'en est pas une du tout ! Dans le règne des bactéries, les cyanobactéries ont été les premières à réaliser la photosynthèse, profitant du carbone et de l'azote disponibles en quantité pour produire leur énergie et rejeter de l'oxygène dans l'atmosphère. Responsables de la plus grande extinction de masse qu'a connu la planète Terre (l'oxygène est en fait un poison à forte dose), elles sont à l'origine de l'apparition de la vie telle qu'on la connaît. La spiruline fait partie de cette grande famille des cyanobactéries, ni animales, ni végétales, des êtres à part en somme.


Ce qui est intéressant dans cette histoire, c'est que la spiruline a survécu à toutes les périodes, chaudes et froides, qu'a connu la planète depuis 3 milliards d'années. Découverte et étudiée il y a seulement 50 ans, elle dispose d'un bagage génétique intact qu'elle nous transmet quand on la consomme. Contrairement aux légumes que l'on cultive et aux animaux que l'on élève depuis des centaines de générations, la spiruline est restée sauvage.


Au delà des nutriments précieux qu'elle nous délivre, elle nous apporte une forme de résistance qui lui a permis de survivre jusqu'à notre époque. Cela paraît mystique, mais la science découvre à peine le pouvoir des antyoxydants contenus dans les pigments photosynthétiques des microalgues et cyanobactéries, et à ce jour tout cela reste encore de l'ordre du mystère.

Nous ne savons pas tout sur elle, mais nous savons la cultiver !

En France les spiruliniers sont aujourd'hui près de 200, et ils ont profité il y a une vingtaine d'années des travaux de recherche entrepris par deux scientifiques pionniers, MM Ripley Fox et Jean-Paul Jourdan. Avec pour objectif principal de rendre accessible la culture de spiruline à tout un chacun, avec le minimum de moyens matériaux, ces petits pères de "l'algue bleu-vert" ont largement contribué à l'essor de la culture de spiruline, notamment sur le continent africain dans le cadre de programmes humanitaires de lutte contre la malnutrition. 


 Les spiruliniers français sont donc experts dans l'art de soigner la belle ondulée, et nous vous expliquerons ici, en plus des importants aspects nutritionnels, tout ce que nous savons sur les méthodes de culture et les conditions dans lesquelles Arthrospira Platensis se plaît le mieux.



La spiruline dans son milieu naturel


Comprendre la spiruline et ses besoins


Constuire son bassin low-tech, pas si difficile !