notre manière de concevoir l'écologie sur l'exploitation

Pour être tout à fait honnête avec vous, l'obtention de la certification écologique d'une culture de spiruline devrait être automatique tant la production requiert peu de ressources et produit peu ou pas de déchets.


Chez Umamiz, nous avons donc souhaité aller plus loin, en cherchant des axes d'amélioration sur les quelques rejets qu'est susceptible de produire l'exploitation, et en travaillant sur notre sobriété dans l'utilisation des ressources.

Diminuer l'utilisation des ressources : principe de sobriété


  1. Notre fournisseur d'énergie est ENERCOOP, qui propose un mix énergétique 100% renouvelable pour la fourniture de l'électricité à ses abonnés. Cela coûte plus cher aujourd'hui, mais nous avons la satisfaction de savoir que notre énergie est propre. Notre engagement avec le cahier des charges ECOCERT implique que nous installions sur l'exploitation une source d'énergie renouvelable dans les 5 prochaines années.
  2. Avec les conseils avisés de notre grand maître spirulinier et partenaire Gilles Planchon, nous pratiquons la culture raisonnée de spiruline. En synthèse, nous ajustons au quotidien les apports de fertilisants minéraux, en fonction des consommations réelles de la spiruline. Nous mesurons tous les jours les paramètres les plus importants, et chaque semaine l'ensemble des nutriments présents dans le bassin sont dosés, afin d'ajuster l'apport de nutriments pour la semaine suivante. Cette méthode rigoureuse permet de consommer moins de fertilisants minéraux, mais également de garantir que notre spiruline aura toujours la même composition en protéines, fer, vitamines et oligoéléments. 

Utiliser des produits respectueux de l'environnement

Nos produits d'entretien sont certifiés par Ecocert ou autorisés en agriculture biologique, ce qui est un minimum. Pour garantir la propreté de nos installations et machines, nous n'avons pas d'autre choix que d'utiliser ces produits qui sont un détergent écologique, et un désinfectant de type acide peracétique (eau oxygénée + vinaigre).

Limiter la production de déchets : La "blue-economy" comme objectif à terme


  1. Nous travaillons sur un système de recyclage du milieu de culture d'une année sur l'autre, ou en cas de vidange d'un bassin en cours de saison. L'idée est que l'eau et les nutriments (notamment le sel) qui ont été introduit une fois dans le bassin puisse resservir de manière quasi-perpétuelle, en débarassant l'eau de toute pollution.


  1. Nos eaux grises (eaux de nettoyage) sont acheminées vers un bassin de phyto-épuration, ce afin que l'eau soit traitée naturellement et puisse être utilisée à l'irrigation du terrain à la ferme de la Roquette.


  1. Les déchets organiques créés par la spiruline en croissance sont extraits des bassins à l'aide d'écumeurs de protéines, qui produisent un jus concentré de ces déchets. Il se trouve que ce jus est un engrais absolument magique pour nos plantes aromatiques. Nous travaillons à l'étude et au développement de la valorisation de ce co-produit de la culture. En attendant nous stockons ce jus et nous en servons en dilution pour nos plantes et nos arbres fruitiers !

La transparence au coeur de nos valeurs

Nous n'avons rien à cacher ! 


Bien au contraire, nous érigeons la transparence en totem, et souhaitons que ce mot devienne la norme pour tous les acteurs de l'économie, Internet rendant possible cet accès à une information détaillée et rassurante pour le consommateur. 


En lien avec ce sujet de l'engagement écologique, vous pouvez donc avoir accès à plusieurs documents : 


  1. A notre rapport d'audit ECOCERT
  2. A notre certification ECOCERT
  3. A notre dernière facture d'électricité