La culture de spiruline : écologique par nature !

Du point de vue de l'impact environnemental, la production de spiruline est la plus écologique des productions intensives humaines. Quelques chiffres pour se répérer voulez-vous ?

Combien d'eau consomme une culture de spiruline ?

La consommation d'eau est très réduite, les bassins étant remplis une fois dans la saison, elle se réduit à l'eau de nettoyage des outils et des locaux, et l'eau de compensation d'évaporation dans les bassins (500 à 1000 litres par semaine pour un bassin de 15 000 litres).


Pour produire 1Kg de Spiruline, il faut un peu moins de 200L d'eau en comptant l'ensemble de l'eau consommée sur l'exploitation.


La comparaison avec les autres aliments est criante (image ci-contre). Si on voulait comparer la consommation d'eau par kilo de protéine, l'écart entre la spiruline et le reste des sources de protéines serait encore plus important, puisque la spiruline contient 55% à 75% de protéines, et la viande de boeuf 26%.


Allez on vous le donne ce chiffre : A poids de protéines égales, il faut 200 fois plus d'eau pour produire 1 Kg de protéines de boeuf que pour produire 1 Kg de protéines de spiruline. Nous n'avons rien contre le boeuf, c'est simplement un exemple factuel.


Et la forêt de spiruline ? 

Notre système de production en photobioréacteurs permet de consommer encore moins d'eau, puisque nous n'avons pas d'évaporation dans nos systèmes. Les colonnes sont équipés de couvercles, et l'eau évaporée se condense à l'intérieur pour retomber dans le milieu de culture. 


Avec 15 m3 de culture on économise donc près de 12 m3 d'eau sur une saison de production (24 semaines) par rapport à un bassin classique.


Que fait-on des eaux grises ?

Quand à nos eaux de nettoyage, appelées eaux grises, elles seront prochainement redirigées vers un réseau de phyto-épuration. Ce projet est à l'initiative de Gilles Planchon et la mise en service est prévue courant 2020. 


L'eau passera par un lit de pouzzolane accueillant un consortium bactérien, cheminant dans des rigoles où pousseront des végétaux filtrants, puis sera décantée dans une série de cuves abritant également des végétaux dépollueurs et un lit de sable. L'eau ainsi purifiée pourra servir à l'arrosage des plantes et arbres de la ferme. 


Nos produits de nettoyage sont aggréés en agriculture biologique, mais ça n'est pas une raison pour les rejeter tel quel dans la nature ...


Combien faut-il d'électricité pour produire de la spiruline ?

Les spiruliniers membres de la Fédération des Spiruliniers de France n'utilisent le plus souvent pas de chauffage dans leur culture, et surtout pas de lumière artificielle (sauf pour le maintien des inocula).


Certaines fermes du nord de la France utilisent la chaleur fatale de méthaniseurs pour chauffer leurs bassins, soit une source de chaleur écologique.


L'électricité utilisée en production de spiruline correspond au fonctionnement des pompes et/ou motoréducteurs pour le brassage de la culture, ainsi que pour le fonctionnement des quelques machines employées pour la récolte, les étapes de mise en forme, refroidissement/surgélation/séchage, et enfin le stockage si les produits sont conservés frais ou surgelés.


Nous ne connaissons pas la consommation moyenne des exploitations en spiruline, alors nous allons parler de nous et des infos que nous avons sur les autres types de production agricoles ou artisanales :


  • Nous avons consommé en 2019 un total de 35 000 Kwh pour l'ensemble du site de la Roquette, incluant les espaces de vie (7 personnes). Cela représente une consommation de 83 kwh annuel par équivalent m2 de culture (420 m2 en 2019).
  • D'après  une étude de l'Ademe publiée en 2015, l'élevage d'une truie consomme 983 kwh annuel, l'élevage de volaille consomme 108 Kwh par m2, le maraîchage consomme 297 kwh par m2, l'horticulture 160 kwh par m2. Tout cela en moyenne bien entendu.
  • D'après l'Agence France Électricité, une maison de 70m2 habritant 3 personnes et équipée en tout électrique consomme pour le chauffage et l'eau chaude 9 900 kwh par an. 
  • D'après le site Selectra, un four à pain électrique de boulangerie consomme annuellement 25 700 kwh.


Nous ne sommes certainement pas les plus sobres en énergie, puisque nous travaillons sur des produits frais et qu'à ce titre nous utilisons plus d'énergie pour le fonctionnement de notre chaîne du froid. 

Le choix des matériels devient important, et nos machines de froid (climatiseur, cellule de refroidissement rapide, réfrigérateurs et congélateurs sont tous classés "A" en consommation d'énergie, c'est déjà cela de gagné).


Et les déchets ?

Enfin et surtout, la production de spiruline ne produit pas de déchet ! Presque pas. Quels déchets produisons nous ? 


  • Nous recevons des matériels pour notre activité. Ces deux dernières années nous avons construit notre ferme, et nous avons donc reçu beaucoup de cartons, emballés dans du plastique, des notices en 15 langues imprimées sur papier, du kraft et du papier-bulle pour les protéger des chocs. Nous avons tout recyclé dans la filière de recyclage classique, et conservé krafts et papiers-bulle pour les colis que nous expédions pour nos clients. Néanmoins, cette phase de travaux a produit beaucoup de déchets.
  • En situation de production de routine, les sacs de fertilisants minéraux sont recylables et recyclés, et les fertilisants liquides sont conditionnés en bidons ou cuves de 1000L que nous conservons pour tous nos usages quotidiens. 
  • Nous devons chaque jour nettoyer les bassins des résidus organiques créés par la croissance de notre belle ondulée, au moyen d'un dispositif appelé écumeur de protéines. Il sort de nos écumeurs un jus qui est un concentré de matière organique et de nutriments. Mais en réalité ce n'est pas vraiment un déchet !

Nous travaillons cette année à la valorisation de ce co-produit, car nous l'avons testé comme engrais sur nos plantes aromatiques et nous avons obtenus des arbres (humour) ! Le jus que nous obtenons va peut être faire l'objet d'un essai dans le lycée agricole voisin de notre exploitation ... Affaire à suivre ...



AB, USDA, Ecocert, le point sur les labels en 2020

Notre enquête sur les cahiers des charges en production de spiruline et ce qu'ils impliquent pour les producteurs en France et dans le monde. Des faits et des sources.

Découvrez nos produits !

Toute notre passion se retrouve dans nos gammes de spiruline sèche, fraîche et givrée !

Livraison partout en France toute l'année pour l'ensemble des produits !

Notre savoir-faire pour la spiruline fraîche

Nous vous en disons davantage sur les méthodes de production uniques qui nous permettent de vous faire déguster la fraîche.

Produit ajouté au panier